Contact Us for more details 0033 1 76774591

Username:

Password:

Fargot Password? / Help

Golf

Emirates Golf Club

Situé à une vingtaine de minutes du centre ville, « Emirates Golf Club » possède deux 18 trous de championnat (le « Majlis » par 72 de 6491 mètres et le « Wadi by Faldo » par 73 de 6613 mètres), un « pitch and putt » (parcours de 9 par 3) et une académie de golf avec quatre pros permanents.

Sur ce parcours manucuré aux greens aussi rapides que des patinoires, le golfeur n’a jamais l’impression de se trouver dans un désert, sauf peut-être sur le 8, un par 4, léger dog leg droit, de 394 mètres avec sur la droite justement une grande étendue désertique, bien qu’au départ la mire ne soit autre que l’un des nombreux buildings de Dubaï, au joueur de choisir le bon ! Ce trou considéré comme l’un des plus attractif du parcours doit être associé au 18, superbe « finishing hole » par 5 de 493 mètres, dog leg gauche en angle droit, où les (très) longs frappeurs tentent de couper l’angle afin d’essayer d’être en 2 sur un green bien protégé par de l’eau pour réussir le birdie .

Pour Christopher May, le manager général du « Emirates Golf Club », « les 9 derniers trous sont terribles, mais le 18 l’est encore plus pour les pros qui après un très bon drive peuvent tenter le birdie. Beaucoup se sont fait piéger ! ». Sur ce trou, le commun des mortels se satisfait grande- ment du par, un bogey n’étant pas une honte...

Au-delà de ces considérations purement golfiques, venir jouer à « Emirates Golf Club » reste un plaisir qui ne se cantonne pas seulement à l’aspect du jeu. En effet, ici il faut prendre le temps d’admirer toutes les espèces animales et végétales présentes sur le parcours autour de sept lacs salés. Il faut aussi prendre le temps d’admirer et de profiter du club house inspiré des tentes de bédouins. Le pro shop et les vestiaires sont à la hauteur du parcours comme dans tous les clubs de l’émirat avec marbre et moquette épaisse et accueillante. Pitch and putt, piscine avec « pool bar », tennis, squash et salle de fitness complètent cet équipement où les non golfeurs trouveront chaussure à leur pied. Pour compléter le tout quatre bars et restau- rants, dont un gastronomique « Le Classique » proposant un menu dégustation de cuisine française, permettent d’achever de se détendre devant un verre ou un bon repas.

Dubaï Creek Golf and Yacht Club

Situé encore plus près du centre ville que “Emirates Golf Club”, “Dubaï Creek Golf and Yacht Club » comme son nom l’indique ne se contente pas de satisfaire les amateurs de golf mais s’adresse aussi aux spécialistes du yachting, sport lui aussi très prisé dans l’émirat. Avec un parcours de 18 trous (par 71 de 6171 mètres) qui a accueilli en 1999 et en 2000 le « Dubaï Désert Classic » ce golf se distingue au prime abord par l’architecture de son club house. En effet, non seulement il se voit de loin, mais ses formes architecturales font tout de suite penser à l’opéra de Sydney. Ici, l’architecte a voulu rappeler les voiles des bateaux traditionnels qui évoluaient au début du 20ème siècle aux alentours de Dubaï avec trois majestueuses voiles dont la plus grande culmine à 45 mètres de hauteur.

Plusieurs restaurants agrémentent ce club house auquel il convient d’ajouter un superbe pro shop, des vestiaires luxueux, une piscine et une salle de fitness. Trois trous se distinguent sur ce parcours. Le 6 tout d’abord, par 4 de 370 mètres en montée, surtout pour son départ situé sur un ponton flottant construit pour l’occasion dans la crique de Dubaï et positionné à une dizaine de mètres du bord. Slice interdit.

Le 18, par 4 de 380 mètres devient le trou le plus difficile à négocier quand le vent souffle de face, ce qui est le cas la plupart du temps l’après-midi. Très étroit lui aussi, dans le prolonge- ment du 17, avec toujours l’eau de la crique à gauche, mais aussi un lac à droite bordé d’immenses bunkers. Si vous avez la chance d’avoir réussi à mettre votre balle sur le fairway après votre départ, le second coup s’annonce aussi difficile car il faut pouvoir atteindre le green très protégé par un obstacle d’eau... »

Bref là encore un fantastique « finishing hole ». Le golfeur malheureux après ces deux derniers trous dantesque peut toujours essayer de s’améliorer en utilisant les services du « Swing Analy- sis Studio », petit bâtiment situé près du practice où quatre pros dont un français, Cyril Rozes, prodiguent des conseils bienfaiteurs. Un « pitch and putt » de 9 par 3 permet de travailler son petit jeu, même la nuit car il est éclairé.

Arabian Ranches Golf Club

A trente minutes de Dubaï, dans les terres ou plutôt dans le désert, « Arabian Ranches Golf Club » est le premier véritable parcours 18 trous créé dans le désert au cœur de la résidence Arabian Ranche. Ici, changement de décor. Le club house, qui propose également 11 chambres d’hôtes, un bar, un restaurant et une grande terrasse surplombant les 9èmes et 18èmes trous, est lui aussi luxueux. Marbre, tapis et moquettes épaisses se mélangent harmonieusement dans un bâtiment de style espagnol tout en longueur de couleur sable qui se fond dans le paysage. Pro shop bien achalandé et vestiaire très haut de gamme complètent ce havre de bonheur.

Côté golf, le parcours, par 72 de 6921 mètres, a vu le jour en 2004. Il est l’œuvre du célèbre joueur australien Ian Baker Finch et du bureau d’étude Jack Nicklaus. Il se caractérise non seule- ment par sa longueur mais surtout par le fait que tous les fairways sont bordés par du sable. Parfois il s’agit de vrais bunkers, mais les trois quarts du temps c’est un désert d’herbes à chameaux qui fait office de roughs... Pour scorer sur ce parcours, il est conseillé d’être long et de rester droit ! Une expérience golfique inoubliable.

Trois pros de golf présents sur place en permanence, y compris le soir grâce à un practice, une aire de petite approche, un putting green et un « pitch an putt » éclairés, sont à disposition pour qui le désire.